Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

La nuit l'ombre est reine

Par Thomas Nouhaud

Oeuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 27 décembre 2017 à 16h03

Dernière modification : 3 janvier 2018 à 16h00

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Chapitre 6

Les trois hommes se dirigèrent vers le magasin de Deslauriers, au centre de Bordeaux. Dans la voiture banalisée du commissariat, une Clio grise pas tout à fait neuve.

Deslauriers ouvrit le passage aux deux flics qui le suivaient.

— Le disque dur est ici, annonça l’informaticien, il est à vous.

— On peut le regarder maintenant ? demanda Roussel, sur un ton plus proche de l’ordre que de la demande.

— Donnez-moi une seconde, je dois allumer l’ordinateur pour ça.

Deslauriers entra le mot de passe dans son ordinateur puis ouvrit un logiciel, l’image de la caméra de surveillance apparut sur l’écran.

— Rappelez-moi l’heure qu’il vous faut, s’il vous plaît.

— 15 h à 18 h hier.

— Mettez le en avance rapide, ajouta Klein qui se tenait derrière Deslauriers, on va pas regarder pendant 3 h.

Les trois hommes regardèrent la vidéo. Deslauriers semblait satisfait à la vue des images. Ce qui laissa Roussel songeur.

— Ça suffit-on embarque le disque dur pour l’enquête, souffla Klein.

— Merci monsieur de votre coopération, on vous recontactera bientôt pour vous rendre votre disque dur, quand nos services n’en n’auront plus besoin.

Les deux policiers quittèrent le magasin de Deslauriers, visiblement déçu.

Arrivés dans la voiture banalisée, garée en plein soleil, ils échangèrent un regard emplit de déception. L’ADN de Deslauriers était une bonne preuve, mais elle ne voulait pas dire que c’était lui le tueur.

— Je vais demander à une équipe de le surveiller le temps qu’on analyse cette vidéo. J’ai un doute quand même.

— J’appelle tout de suite pour avoir des gars le plus rapidement possible, ajouta Klein, qui sortit son téléphone et appela leur supérieur.

— On va aller interroger les deux employés de la victime à leurs bureaux, annonça Roussel.

— Il y avait peut-être des tensions avec le patron, ça serait pas la première fois que ça arrive qu’un employé pète un fusible et tue le boss.

— Ou des concurrents peu scrupuleux, ajouta Roussel.

Chapitre suivant : Chapitre 7

Couverture
Couverture de "La nuit l'ombre est reine"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 1 lecteur aime
Fond : Aucun avis
Forme : Aucun avis
Table des matières
  1. Chapitre 1
  2. Chapitre 2
  3. Chapitre 3
  4. Chapitre 4
  5. Chapitre 5
  6. Chapitre 6
  7. Chapitre 7
  8. Chapitre 8
  9. Chapitre 9
  10. Chapitre 10
  11. Chapitre 11
  12. Chapitre 12
  13. Chapitre 13
  14. Chapitre 14
  15. Chapitre 15
  16. Chapitre 16
  17. Chapitre 17
  18. Chapitre 18
  19. Chapitre 19
  20. Chapitre 20
Que pensez vous de cette oeuvre ?