Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

La nuit l'ombre est reine

Par Thomas Nouhaud

Oeuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 27 décembre 2017 à 16h03

Dernière modification : 3 janvier 2018 à 16h00

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Chapitre 13

L’Ombre était à son domicile, à regarder la photo souvenir de son dernier meurtre. C’était cinq mois auparavant. Déjà cinq mois. À Lyon, pour ne pas trop attirer l’attention. L’Ombre savait que les polices communiquaient mal entre elles. Il n’était pas rare de voir des criminels s’en sortir sans aucuns soupçons parce que les différents services de polices ne s’étaient pas communiqué les informations.

L’Ombre avait choisi sa proie au hasard, un soir en marchant dans la rue. Elle sortait encore toute transpirante de sa salle de sport et se dirigeait chez elle. Comme à son habitude, la jeune sportive de 19 ans écoutait de la musique durant le trajet avec son casque sur les oreilles.

L’Ombre la voulait. Ce serait elle ; là ce soir. La jeune femme ne se doutait pas un seul instant que derrière elle se trouvait la mort. L’Ombre se rapprocha lentement de sa proie, pour ne pas se faire repérer. La jeune sportive chantait son titre préféré de Queen à tue tête sans se soucier du volume sonore ni de la justesse des paroles.

Elle n’était plus qu’à une centaine de mètres de son immeuble, dans une rue déserte lorsque soudainement elle sentit une main gantée se coller à sa bouche. Elle se débattit mais l’emprise de l’Ombre sur elle était totale. Un couteau porté à son flanc la fit vaciller. Paralysée par le coup, elle ne bougea plus.

L’Ombre profita de cet instant pour savourer son acte. Puis sans tarder elle trancha la gorge d’un coup sec. Le sang jaillit. La jeune fille allait se vider de son sang en quelques secondes. Tout était terminé pour elle. L’Ombre prit le temps de prendre sa photo souvenir puis fila se cacher pour changer ses vêtements souillés par des propres, gardés dans son sac à dos.

L’Ombre sentait que son envie revenait. Ce besoin de traquer sa proie, de s’approcher à quelques centimètres. Cela faisait trop longtemps que l’Ombre ne s’était pas fait plaisir.

Chapitre suivant : Chapitre 14

Couverture
Couverture de "La nuit l'ombre est reine"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 1 lecteur aime
Fond : Aucun avis
Forme : Aucun avis
Table des matières
  1. Chapitre 1
  2. Chapitre 2
  3. Chapitre 3
  4. Chapitre 4
  5. Chapitre 5
  6. Chapitre 6
  7. Chapitre 7
  8. Chapitre 8
  9. Chapitre 9
  10. Chapitre 10
  11. Chapitre 11
  12. Chapitre 12
  13. Chapitre 13
  14. Chapitre 14
  15. Chapitre 15
  16. Chapitre 16
  17. Chapitre 17
  18. Chapitre 18
  19. Chapitre 19
  20. Chapitre 20
Que pensez vous de cette oeuvre ?