Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

La nuit l'ombre est reine

Par Thomas Nouhaud

Œuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 27 décembre 2017 à 16h03

Dernière modification : 3 janvier 2018 à 16h00

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Chapitre 12

De retour au poste de police, Roussel eu la visite du Lieutenant Galin, en charge de l’enquête sur le meurtre de Ludivine Deslauriers l’année précédente.

— Alors vous avez quoi sur votre mort ? demanda-t-elle.

— On est certain que ce n’est pas un suicide, mais plutôt un meurtre maquillé en suicide.

— Des pistes, des suspects ?

— Un suspect oui, Gaëtan Deslauriers.

— Le mari de la morte l’an dernier, s’étonna Galin.

— Lui-même, on a son ADN sur le mort, comme pour Artois sur la fille. Mais il nous a fourni un alibi, une vidéo de lui dans son magasin à l’heure du meurtre.

— Ça me rappelle quelque chose, tu as fait vérifier la vidéo ? demanda Galin.

— C’est en cours, j’attends leur rapport rapidement.

— C’est bizarre ça, il se passe les mêmes choses un an après avec le mari et un ancien suspect.

— Je ne sais pas où ça va nous mener cette histoire, soupira Roussel.

— Tu me diras vos avancées, je te laisse, je dois y aller.

 

Le téléphone de Roussel sonna, lorsqu’il lut que c’était le docteur Blanchard il eut encore un petit sourire. Il décrocha.

— Allô Roussel à l’appareil.

— J’ai fini les analyses mon rapport est terminé, je vous l’ai envoyé. J’ai découvert que notre homme a été drogué. On a trouvé des traces de GHB dans ses cheveux. Après quelques heures on ne peut plus en trouver de traces dans le sang ou l’urine mais dans les cheveux ça reste détectable plusieurs semaines.

— La drogue du viol, utilisée ici pour tuer.

— À vous de trouver comment il a été drogué, vous savez que pour l’effet se fasse sentir il faut entre 15 et 20 minutes. Donc votre homme était dans les parages tout ce temps. Au bout d’une heure les effets se sont dissipés. La victime n’a pas dû comprendre ce qui lui arrivait.

— Il a dû entrer par effraction, mettre la drogue dans l’eau et attendre que la victime boive, supposa Roussel.

— À vous de jouer lieutenant.

— Merci docteur, c’est une découverte capitale que vous avez fait.

Il n’y avait plus aucun doutes possibles, c’était bien un meurtre.

Roussel alla informer Klein de cette nouvelle importante.

Chapitre suivant : Chapitre 13

Couverture
Couverture de "La nuit l'ombre est reine"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 1 lecteur aime
Fond : Aucun avis
Forme : Aucun avis
Table des matières
  1. Chapitre 1
  2. Chapitre 2
  3. Chapitre 3
  4. Chapitre 4
  5. Chapitre 5
  6. Chapitre 6
  7. Chapitre 7
  8. Chapitre 8
  9. Chapitre 9
  10. Chapitre 10
  11. Chapitre 11
  12. Chapitre 12
  13. Chapitre 13
  14. Chapitre 14
  15. Chapitre 15
  16. Chapitre 16
  17. Chapitre 17
  18. Chapitre 18
  19. Chapitre 19
  20. Chapitre 20
Que pensez vous de cette oeuvre ?