Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

La nuit l'ombre est reine

Par Thomas Nouhaud

Oeuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 27 décembre 2017 à 16h03

Dernière modification : 3 janvier 2018 à 16h00

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Chapitre 10

Après ce moment inconfortable passé à la morgue Roussel alla voir la sœur de la victime qui était toujours hospitalisée. L’image de son frère mort avec une balle dans la tête allait la poursuivre encore très longtemps.

Elle était dans une chambre individuelle au deuxième étage de l’hôpital.

Allongée sur son lit, elle regardait la télévision. Enfin, la télé était allumée et ses yeux fixaient l’horizon à travers la vitre. Une infirmière venait de quitter la chambre après avoir vérifié tout un tas d’indications sur les écrans à côté du lit.

Roussel frappa à la porte.

— Bonjour madame Artois, lieutenant Roussel, toutes mes condoléances.

Sophie Artois n’avait pas bougé ni même cligné des yeux, comme si elle n’avait pas entendu que quelqu’un venait d’entrer dans la pièce.

Le lieutenant s’approcha du lit.

— J’ai quelques questions à vous poser sur votre frère, dit il presque à voix basse.

Les yeux toujours humides, elle se tourna vers Roussel.

— Pourquoi s’est-il suicidé ? demanda-t-elle.

— C’est justement ce que je venais vous demander.

— Je n’en ai aucune idée, jamais il n’aurait fait ça, jamais. Il avait prévu de faire un voyage à Berlin dans quelques jours. Il en parlait depuis des semaines !

— Madame, nous pensons que ce n’était pas un suicide, mais bien un meurtre.

Sophie Artois resta muette. Toujours sous le choc.

— Est-ce que vous connaissiez des ennemis à votre frère ?

— Non aucun, mais il ne disait pas tout. Je ne connaissais pas sa vie dans les moindres détails. Au travail tout allait bien, il était apprécié de ses employés, enfin je crois.

— Est-ce que votre frère possédait une arme à feu ?

— Il n’aimait pas ça, il n’aimait pas la chasse non plus.

— Merci madame, je ne vais pas vous déranger plus longtemps.

— Trouvez qui a fait ça et tuez-le, s’il vous plaît.

Roussel ne releva pas cette dernière phrase et sortit de la chambre. Il appela Klein qui décrocha rapidement.

— Je sors de la chambre de la sœur de la victime, elle confirme qu’il n’avait pas d’ennemis connus, et que l’arme n’était probablement pas à lui.

— Rien de bien neuf en somme, soupira Klein.

— Elle affirme que jamais il ne se serait suicidé.

— Ça confirme ce que l’on pensait.

— Oui, on va aller rendre visite aux voisins de la victime.

— Les collègues ont déjà fait ça le soir où on a découvert la victime.

— Je sais, mais il manque le témoignage de deux maisons. Peut-être qu’ils sont partis avant que la police arrive sur place.

— Au pire on va perdre deux heures, ajouta Klein.

— Je passe te chercher, précisa Roussel.

— Au fait, j’ai reçu le rapport du collègue qui a vérifié les alibis des deux employés de la victime, Desforges et Parizeau, tout semble concorder.

— Il a bien vérifié les relevés téléphoniques de la ligne de Parizeau ? Parce qu’il aurait très bien pu passer ses coups de téléphone ailleurs en se rendant au domicile de son patron pour le liquider, ajouta Roussel.

— Oui c’est confirmé, il a utilisé le fixe pour appeler et vu les heures auxquelles il a téléphoné, c’est impossible qu’il ait eu le temps d’aller chez Artois et de revenir au bureau, précisa Klein.

— Il semble bien qu’ils soient innocents ces deux-là.

Les lieutenants espéraient apprendre de nouvelles informations en rendant visite aux voisins de la victime.

Chapitre suivant : Chapitre 11

Couverture
Couverture de "La nuit l'ombre est reine"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 1 lecteur aime
Fond : Aucun avis
Forme : Aucun avis
Table des matières
  1. Chapitre 1
  2. Chapitre 2
  3. Chapitre 3
  4. Chapitre 4
  5. Chapitre 5
  6. Chapitre 6
  7. Chapitre 7
  8. Chapitre 8
  9. Chapitre 9
  10. Chapitre 10
  11. Chapitre 11
  12. Chapitre 12
  13. Chapitre 13
  14. Chapitre 14
  15. Chapitre 15
  16. Chapitre 16
  17. Chapitre 17
  18. Chapitre 18
  19. Chapitre 19
  20. Chapitre 20
Que pensez vous de cette oeuvre ?