Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Se faire mer, se faire océan...

Par Agnès Chêne

Œuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 9 octobre 2016 à 14h14

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Se faire mer, se faire océan…

Se faire mer, se faire océan, là où l’enfant va rêver

 

La vie se bat pour exister pendant que le réel cogne.

Parfois jusqu’à se rompre. Alors ce tissu est la trame qu’il en reste, aussi mince soit-elle, il est bon de l’aimer, la caresser et chaque jour la consolider, lui rendre ses couleurs et quelque chose de sa beauté d’origine. Celle du petit matin, maladroite et irrésolue mais qui s’élance pour que rien ne blesse. Je veux garder cette capacité à me décoller du réel pour sentir à quel point la vie me manque et mieux y revenir.

J’écris et j’imagine entendre la pluie, l’automne va bientôt craquer sous les pas, le sol se recouvrir de couleurs douces et fauves. Comme chaque année je serai ravie, baignée d’enchantement devant la beauté des feuillages, l’odeur de terre et d’humus, la déclinaison parfaite des couleurs et saisie par la sensation elle-même, de première fois qui persiste. Alors oui à l’usure, à la succession régulière des saisons, des amours, du quotidien jusqu’à se faire mer, océan, là où l’enfant va rêver. Tout simplement, parce que le chant des oiseaux résiste à tout. Aux chagrins les plus fous comme aux disparitions les plus immenses.

Couverture
Couverture de "Se faire mer, se faire océan..."
Etat
Cette oeuvre est déclarée complète, relue et corrigée par son auteur.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 17 aiment
Fond : 5 coeurs sur 5
À lire absolument ! : 4 lecteurs
Forme : 4.5 plumes sur 5
Fluide, agréable, sans fautes... : 2 lecteurs
Exceptionnelle ! : 2 lecteurs
Table des matières
  1. Se faire mer, se faire océan…
Que pensez vous de cette oeuvre ?