Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Les dents de la Mère ( suite )

Par EGLE

Œuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 14 juillet 2016 à 10h14

Dernière modification : 18 mai 2019 à 18h11

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Les dents de la Mère ( suite )

Les  DENTS de la MERE 

Devant la pression  qui m’est  faite 
par mes amis  Poètes 
 je ne puis  me dérober  constamment 
voici narré  ici , par le menu
 le développement de cet évènement  
"mondialement"connu.

  (suite et fin)

Je ne résumerai pas l’évènement, 
remémorez-vous le en relisant   
le texte  publié sur le site , 
 (  c’est bon pour les  stats ) 
entre l’humour et le  Brexit . 
(  fallait  trouver une  rime )
Oui je le reconnais, le texte était court 
et incontestablement peu  explicite
entre  son  début  et sa suite .
Voici  les fait  détaillés …
Une  fois le dentier dans la soupière 
 les  piaillements édentés 
de la Grand-mère exprimés
la famille  toute  entière, 
s’est levée comme un seul homme 
tirant la nappe , renversant  verres
et  bouteilles  et souillant le parterre.
Chacun  voulait sauver la face 
de  Grand mère en plongeant  
la main dans le potage 
à la recherche du  dentier, 
nombreux  furent sérieusement brûlés .
Mais l’esprit  était à la générosité , 
qu’importait la souffrance
Grand-mère était en péril .
et "notre"  chef d’oeuvre en babil.
Enfin  l’un d’entre  nous ,
aussi courageux que fou,
avait dans  sa dextre 
entre le pouce et l’index 
saisi l’objet convoité 
de son palais désolidarisé.
A cet instant précis 
étonné  et  indécis ,
le pêcheur d’un geste inconsidéré
pris d’un fou rire incontrolé
glissa sur le sol détrempé
de potage et encombré 
d’objets sans âme inanimés 
pour aller tout  schuss s’affaler
sur le meuble  de la télé
qui n’a pas résisté 
à ce  choc incongru
entre la bête et  la culture 
la brute  a  vaincu .
Dans cette tourmente 
le dentier à repris sa liberté,
vous pensez après tant  d’années
 claquemuré dans un cloaque 
il en avait  sa claque !
de  plus il avait une dent  
contre sa logeuse 
qui ne l’avait   jamais ménagé
et  qui  devenait  affreuse .
 Pauvre Grand -mère !
Bref !  dans sa précipitation 
il était allé se  cacher sans que l’on 
s’en aperçoive dans le lustre plafonnier.
Chacun  commenca à accuser 
l’un ou  l’autre de le dissimuler, 
pendant que le casseur de télé 
récuperait sa dignité.
Après  les disputes ci dessus évoquées
une  battue fut décidée et organisée
Sonnez  buccins et trompettes
la bête va  être  forcée ,
mais  où est-elle cette affreuse
denture  forcenée ?
Des  heures  durant la chasse
a battu son plein
mais  de mâchoire  que nenni,
bredouille  la compagnie!
La faim gagnait les baroudeurs
Grand maman pendant ce temps 
s’en était  allée  se calmer dans sa chambre
et  ronflait  sereine sur son oreiller.
La Mère  soucieuse de la santé de ses invités 
préparait un potage et un plat froid
et  posait  des  crèmes astringentes 
sur des  blessures encore  brûlantes.
Elle  redressa  la table sur les lieux du drame,
tous  s’attablèrent  stupéfaits  et  éreintés
encore  étonnés  de  cette disparition
certain soupçonnait  toujours tel ou telle,
surtout les  rancuniers    …
Un  parfum  de soupe flottait  dans l’air 
auquel se mêlait  une âcre odeur de plastique brulé
qui interpellait  un tantinet l’assemblée.
 A ce moment  attirée  par la faim 
Grand mère arriva  et  s’assit .
Soudain un claquement de verre se fit entendre  
provenant  du plafonnier 
qui  venait  d’exploser sous la chaleur 
et la promiscuité d’avec son " invité "
et projetant derechef et avec violence 
le dentier dans la soupière …
aspergeant sans compter
l’ensemble des invités .
Je ne puis  vous narrer  la suite 
dans la confusion qui regnait 
entre plaintes et reproches 
larmes  et détachants .
Tous se quittèrent enfin
chacun gardant à chacun 
une  dent  contre chacun. 
Le praticien  quant à lui, 
fut le gagnant dans l’affaire
de même  que Grand mère 
qui  d’un sourire  superbe
 un mois plus  tard invitait 
avec force et insistance 
la famille à passer 
 A TABLE ! …

Faim

S’il devait  y  avoir  du nouveau   je vous  tiendrai  informé peut-être ?   
Pour l’instant je vous tiens en haleine …
Sait-on jamais ?

EGLE

Couverture
Couverture de "Les dents de la Mère  ( suite )"
Etat
Cette oeuvre est déclarée complète, relue et corrigée par son auteur.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 11 aiment
Fond : 4 coeurs sur 5
À lire absolument ! : 4 lecteurs
Très bon : 5 lecteurs
Forme : 4 plumes sur 5
Exceptionnelle ! : 2 lecteurs
Fluide, agréable, sans fautes... : 7 lecteurs
Table des matières
  1. Les dents de la Mère ( suite )
Que pensez vous de cette oeuvre ?