Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Méditations Philanthropiques

Par William ROBIN

Œuvre publiée sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0

Date de publication sur Atramenta : 20 janvier 2014 à 12h49

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Méditations Philanthropiques

L’Humanité n’est qu’une, depuis toujours et pour toujours
Venez voir comme c’est beau, tous ces gens ici et là
Ces êtres qui n’emploient jamais au bon moment le mot «amour »
Pourtant ce mot existe, loin de vos sombres éclats
C’est le terme invincible qui unira la vie et chacun de ses personnages
Quand il est passionnel, il uni deux êtres sous un même cocon
C’est le plus fort de tous, celui qui fait grandir les enfants sages
Celui qui fait briller le soleil et qui fait taire les conventions  
Il y l’amour de sa culture et l’amour de ses pensées
C’est lui qui combat les nations, les frontières, les couleurs
Car on aime les hommes pour leur façon d’imaginer
Pas pour leur sang, leur identités ou les choix de leur cœurs
Il y a l’amour de l’art, de la science de la philosophie, les plus spirituelles
Bien souvent mis au pied du mur par quelques imbéciles aigris
Ils sont les forces qui examinent les cicatrices du monde au scalpel
Qui décortiquent nos pensées et qui explorent nos infinis
Il y a l’amour de la vérité et de la justice, que nous n’atteindrons jamais
Il y a l’amour de la mère nature, bien trop souvent souillé
Pourtant elle nous a donné vie et nous avons grandi de son lait
C’est cette magie de l’amour qui fait naître les enfants par des fées
Notre pauvre monde pleure un lourd chagrin céleste
Quand il voit que l’homme a inventé la haine, la différence et la misère
Que l’homme a trahit son frère, qu’il a commis l’assassinat inceste
Que l’homme a a souillé la dignité humaine, il a levé le bras en l’air

Les hommes qui demandaient l’amour ont fini sur des croix et des échafauds
Ca n’est pas pour autant qu’il faut renoncer à aimer d’un seul et même brasier
Il faut que l’on se batte et qu’on avance main dans la main contre tous les idéaux
Pour que la lumière détruise les ténèbres et que les étoiles ne cessent de scintiller.

Couverture
Couverture de "Méditations Philanthropiques"
Etat
Cette oeuvre est déclarée complète, relue et corrigée par son auteur.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : Aucun avis
Forme : Aucun avis
Table des matières
  1. Méditations Philanthropiques
Que pensez vous de cette oeuvre ?