Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Guerre contre les Majors V 1.9913

Par Fredleborgne

Œuvre publiée sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3)

Date de publication sur Atramenta : 25 février 2013 à 21h02

Dernière modification : 7 avril 2013 à 20h23

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

La Net Révolution

21/02/2006, 19:15

Ce 14 juillet 2011, à 13 h, les studios de télévision de TF1 et de France 2 sont simultanément envahis par une foule de manifestants en colère. Ils tiennent à exprimer avec leurs mots à eux ce qu’ils ont à dire. Ils le font déjà sur le Net via les blogs et les fora (Neuf foyers sur dix sont équipés de l’ADSL) mais les chaînes de télévision continuent leur stupide concurrence en faisant du fric, de la désinformation et surtout, en exprimant des avis contraires aux aspirations de la population. En plus, il y a trop de publicités et de programmes « prétextes‭ » entre les publicités, ce qui irrite les téléspectateurs.

Ensuite, les présentateurs des chaînes de télévision ne sont pas représentatifs de la population. Il y a trop de consanguinité entre les producteurs d’émission, les présentateurs, les VIP d’hier et d’aujourd’hui. Enfin, les jeux d’argent continuent même si les SMS ne les financent plus. Les sommes ont baissé et elles sont réglées par la publicité sur le plateau.

La garden party présidentielle est donc interrompue, en diffusion comme sur place. La situation est tendue mais il n’y a pas d’agressivité contre le nouveau gouvernement, juste une exigence de réforme de l’audio-visuel.

Au pouvoir, la gauche a lassé entre 2007 et 2010. En 2011, c’est un président de gauche avec un gouvernement « centriste‭ » qui est en place. En plus, le « centre‭ » est depuis peu un « extrême‭ » puisque la droite a quitté le pays.

Mais le gouvernement « centriste‭ » est en fait un gouvernement avec un premier ministre centriste et une coalition de compétences. Ce gouvernement par la suite sera appelé « Le Cercle des Scientocrates‭ »

À partir du 15 juillet, alors que l’agitation gagne la province, un homme dans ce gouvernement, le Ministre de l’Éducation, va permettre le vrai passage à la société de l’information. Il va mettre le Net au centre de toute l’organisation de la société. Le premier acte sera la suppression des chaînes hertziennes et du satellite dans leur mode de diffusion. Tout canal de communication devra être un canal dédié au net. Ainsi, le Net touchera tous les foyers, que ce soit par les canaux de la TNT ou des satellites.

Ensuite, les chaînes n’émettront plus en continu. (décision non retenue pour les radios). Elles mettront à disposition des fichiers vidéos en téléchargement ou en streaming. Ainsi, quelqu’un qui se connectera à 13 h 10 pourra voir le début du journal de 13 h sur une chaîne, et ensuite pourra voir le journal de la chaîne concurrente. La publicité sera autorisée sur un dixième de l’écran en bas durant un dixième du temps du document. Au publicitaire de s’adapter à ce nouveau mode. Il pourra choisir les « programmes qu’il « subventionne‭ » ainsi car les prix seront fonction du prix de revient du document audiovisuel et de sa « côte‭ ».

Ils auront un nombre de passages garanti, durant des périodes d’attention du téléspectateur, et le nombre de « documents potentiellement visibles » est tellement élevé que même des petits produits pourront se faire de la publicité.

Enfin, les chaînes deviennent toutes publiques et garderont leur nom, à part TF1 qui deviendra FR1… Chaque chaîne aura la responsabilité de « types de programme‭ » afin d’éviter la concurrence (sauf pour l’information où la pluralité doit être de mise).

À ce titre, une fois acheté à une société de production, un film ou un clip musical sera téléchargeable sur le site des chaînes publiques à la demande sans supplément. Les artistes seront donc rétribués par les recettes publicitaires « accrochées‭ » au document audio-visuel (Les publicités seront vendues au nombre de visualisations. Ensuite le bandeau sera refait. La publicité sera interdite sur les produits d’informations). La redevance télévision sera perçue mensuellement sur l’abonnement au F.A.I. Elle sera divisée de moitié, sachant que les personnes de plus de soixante ans ne paieront ni internet, ni la redevance. Les sociétés de production qui désireront vendre un produit aux chaînes publiques devront le faire sans limitation dans le temps. C’est un peu un produit qui tombera alors dans le domaine public.

Enfin, toute création française de plus de dix ans diffusée trois fois au moins au total sur les chaînes publiques entre dans le berceau (« capital de départ‭ ») de la toute jeune Net-télévision Française.

Durant la mise au point du projet, les lobbyistes envoyés par la société des Phonographes et du Disque, et consorts, font le siège de l’Assemblée, envahissent les couloirs et crient au scandale. Dans l’heure, la SPD rejoint Edison dans l’Histoire, avec en outre la SACEM et les taxes sur les supports magnétiques.

La rétribution des artistes ferait l’objet de mesures particulières par la suite, et une nouvelle répartition des sommes réunies, plus universelle, serait envisagée. Enfin, les droits d’auteurs ne seraient plus transmissibles aux héritiers et les œuvres passeraient dans le domaine public dès la disparition de l’artiste.

Ces mesures sont annoncées et mises en application immédiate le 4 août 2011 alors que les Français sont en vacances ainsi que les gros pontes de l’industrie audio-visuelle. Reprenant un trait d’esprit et de rage de l’un d’entre eux, cette journée devient le jour de l’« Abomination des Sacrilèges‭ ». N’empêche que tous les citoyens internautes (9 Français sur 10) se sentent libérés d’un joug financier d’autant plus intolérable qu’il était injustifié.

Ces premières mesures devaient avoir de nombreuses conséquences. Mais surtout, l’audio-visuel devient le premier domaine à être intégré au Net. Le monde de l’éducation, le monde du travail, le monde du social et le monde de la politique vont suivre, d’autant plus vite, que la patrie va être déclarée « en danger‭ ».

Chapitre suivant : La cache aux serveurs

Couverture
Couverture de "Guerre contre les Majors V 1.9913"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : 3 coeurs sur 5
Intéressant : 1 lecteur
Forme : 3 plumes sur 5
Correcte : 1 lecteur
Table des matières
  1. Préface de Jack Minier
  2. Présentation par l’auteur (mars 2013)
  3. D. Day Two
  4. Veille d’élection
  5. Un enlisement perceptible
  6. Fuite à Varennes
  7. L’Appel du petit Kaporal
  8. La Net Révolution
  9. La cache aux serveurs
  10. La Campagne de France
  11. Franck
  12. Manifestation tragique
  13. Une défaite sans combat
  14. Contre-Attaque
  15. Brian
  16. Chantage en chanson ou ratage en rançon ?
  17. Véra S.
  18. Nuit d’amour
  19. L’homme de l’ombre
  20. Le Site Assassiné (Elsa et Christian)
  21. Fusions chaudes
  22. 14 juillet en berne
  23. Expulsion
  24. Fils de héros
  25. Prise du Net pouvoir
  26. Épuration idéologique
  27. Supra Net
  28. Enrôlé
  29. Derrière les barreaux
  30. Alain
  31. Puces motos à Niort
  32. Bienvenue Major DAD
  33. Camps de redressement
  34. Les DRM passent dans les mœurs
  35. Honneur et décadence
  36. Manifestations
  37. Dure journée
  38. Triste conjoncture
  39. Captivante captivactivité
  40. Die Hard 2
  41. Un scénario pour l’été 2007
  42. Avis de tempête
  43. La voiture qu’il nous faut
  44. Installation
  45. Le mariage d’Elsa et Christian
  46. Jasmine
  47. Souriez, vous êtes filmés
  48. Die Hard 3
  49. Night hard too
  50. Rafle au réveil
  51. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule
  52. Escapade
  53. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ D’est en Ouest
  54. Incarcérations
  55. Palpitations
  56. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Bombannes
  57. Le Pouilleux
  58. Interrogatoires
  59. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Promenade au bord du lac
  60. Contre espionnage
  61. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Tourisme
  62. La plus belle des prisons ?
  63. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Commando malgré lui
  64. Cœurs froids banlieues chaudes
  65. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ retour précipité
  66. Les horreurs de la guerre
  67. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Dernier jour de plage
  68. Au bout du monde
  69. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Odyssée Épilogue
  70. Un nouveau départ
  71. La Boite de Nuit‭ :‭ Acte 1
  72. Sombres prémices
  73. La Boite de Nuit‭ :‭ acte 2
  74. Pour toujours
  75. Musique de guerre
  76. Postface
  77. Les Bonus
Que pensez vous de cette oeuvre ?