Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Guerre contre les Majors V 1.9913

Par Fredleborgne

Œuvre publiée sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3)

Date de publication sur Atramenta : 25 février 2013 à 21h02

Dernière modification : 7 avril 2013 à 20h23

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Le Pouilleux

05/05/2006, 18:25

17 novembre 2007.

Alain est resté passer la nuit chez Jasmine en septembre. Il y est encore. Le studio est petit mais ils ne font qu’un. Pour elle, et grâce à elle, Alain travaille pour une agence d’intérim. Il est manutentionnaire. Discret et courageux, il a les faveurs du manager qui préfère l’envoyer lui, plutôt qu’un bras cassé. Car Alain a le moral et donc de l’ardeur.

L’argent qu’il ramène lui permet de ne pas peser sur le maigre budget de Jasmine, et même parfois de le soulager d’une partie du loyer. Battante, Jasmine porte un peu la culotte. Mais elle aime se reposer sur la solide douceur d’Alain.

Le soir, Jasmine étudie tandis que Alain lit ce qui lui tombe sous la main. Elle est étonnée de voir le nombre de réponses justes qu’Alain peut donner aux jeux télévisés, sauf quand il s’agit de sport, de variétés ou de statistiques. Il parle peu, bricole s’il le faut, et fait toujours quelque chose, même dans le studio.

Les manifestations depuis le début de l’année ont retardé l’avancement du programme. Depuis septembre, elles ont lieu trois jours par semaine. Mais Jasmine n’y va plus que le mardi, et accompagnée d’Alain. Car les CRS cognent fort maintenant. Alain serait plutôt désabusé en politique, mais ce manque de passion est compensé par des analyses très claires de la situation. Selon lui, il n’y a rien à faire avant que le système ne se brise. Une fois brisé, il faudra bien changer de modèle.

Mais sinon, la peur du lendemain, entretenue par les dirigeants qui sentant la fin exploitent la situation à fond, dissuade la rue de déclencher une révolution. La lassitude et la misère poussent les plus fragiles au suicide ou à la rue. Alain souffre pour ces camarades d’infortune.

À la télévision s’étalent le luxe et la bêtise. Des animateurs organisent des jeux concours entrecoupés de publicités et des candidats pleurent de joie ou de déception en fonction de leurs gains. C’est la réalité qui remplace la fiction. Plus la peine de produire des soaps insipides. Acteurs malgré eux, les candidats passionnent les téléspectateurs.

Aux émissions de variétés, les jeunes chanteurs non SACEM six mois avant ne sont toujours pas invités sur les plateaux. Les chanteurs « professionnels‭ » ne chantent plus leurs productions, réservées à la vente. Ils se distribuent librement sur le Net depuis la suppression de la SACEM en août mais cette fois la concurrence est dure. Ils chantent les chansons des autres, de préférence morts au lieu de devoir créer une qualité qu’ils savent inférieure. Ainsi, ils pensent qu’ils pourront « rester au sommet‭ ».

Plus aucun CD n’est pressé en France. Les majors ont déserté le pays. Le « piratage‭ » explose, bien que le total des chiffres cumulés des ventes sur le Net décuple, à un prix pourtant réduit au cinquième. Le piratage sera toujours plus avantageux que le téléchargement payant et comme les revenus baissent régulièrement, certains choisissent encore l’opprobre. Car il est admis que si un titre a plu, il est de bon ton de passer à l’acte d’achat au près de son auteur, ou de s’abstenir de la deuxième écoute…

Ce soir, Alain est fâché contre Jasmine. Il a été inscrit à son insu au jeu du Pouilleux. Ce jeu se joue à dix. On pose une question au premier candidat. s’il répond convenablement, Gain, sinon pouilleux. Puis une autre question au deuxième candidat. Bonne réponse, double gain, mauvaise réponse, perte des gains et pouilleux pour le candidat, à la place du premier. Il y a possibilité de dire Stop. À ce moment-là, il y a encaissement des gains et récupération du pouilleux par le candidat qui a choisi de ne pas répondre à la question avant qu’elle ne soit posée. À la fin des 4 minutes, le Pouilleux est éliminé, sauf si celui qui a le plus encaissé choisit d’éliminer un autre candidat, au hasard, et qu’il n’est pas lui-même le pouilleux. Il a le choix d’éliminer un mauvais qui fait perdre des gains et sauver un « encaisseur‭ » ou d’éliminer un bon qui peut l’inquiéter pour la suite. Et il faut savoir prendre des risques (encaisser et se pouillarder) pour pouvoir décider ensuite.

L’animatrice Marie Rose, une vieille habillée en maîtresse d’école, fait alors‭ :‭ « Ce soir, vous êtes le Pouilleux. Quittez la classe. Au revoir !‭ »

Le dernier encaisse la moitié de la totalité des gains engrangés (car le paiement des gains est assuré par les SMS, dont un gagnant, tiré au sort partagera avec le vainqueur). Il est le premier de la classe, et peut participer aux « classes supérieures‭ » tous les dix gagnants. Puis, aux classes « spéciales‭ » toutes les dix classes supérieures et enfin aux classes « d’honneur‭ ». Là, le gain de base, celui qui va être doublé est mille fois plus élevé que pour les classes de base.

(Une émission tous les ans seulement car il y a quatre parties durant deux-cent-cinquante jours de l’année.) Mais les questions de base sont assez dures aussi.

Jasmine savait qu’il y avait déjà neuf gagnants de classes spéciales et neuf gagnants de classes supérieures quand elle a inscrit Alain par internet. L’émission de classe d’honneur est donc pour bientôt. Et Alain était meilleur que les autres gagnants de classe spéciales lorsqu’ils regardaient l’émission ensemble. Elle espère donc trois parties mémorables, et lucratives, et la dernière est pour la grand soirée du samedi 22 décembre.

Alain a déjà gagné une fois. Il est convié à l’enregistrement de niveau « classe supérieure. Il a encaissé 960 euros la première fois. Cette fois, le gain de base est à 100 euros. Mais il a toujours honte d’aller à la télé. C’est bien pour faire plaisir à Jasmine.

Quand il arrive sur le plateau, il reconnaît les neufs gagnants précédents. Trois ou quatre ont eu de la chance, mais il y a quand même des bons. Il y a six hommes et quatre femmes.

Marie Rose est particulièrement odieuse cet après-midi, pour le grand plaisir du public qui se moque des candidats à gorge déployée. Normal qu’à un jeu de pouilleux on se moque de la tête d’un candidat.

— Qui ce soir est venu avec une tête d’épingle ? Qui ce soir a laissé sa lotion au vestiaire ? Qui est venu avec ses lentes ?…‭

C’est parti. Les questions sont faciles mais la voisine d’Alain fait perdre 1600 euros. Au bout de trois minutes, plus personne n’ose dire « GAIN‭ » et 3200 euros ne seront pas empochés. Néanmoins, il y a eu deux gains à 800 et 400 ce qui donne 1200 euros de gagnés au premier tour. La voisine « saute‭ » et sort sous les huées du public.

Cinq minutes de repos. Puis le jeu reprend.

Alain tombe sur une question « variété‭ », perd 800 euros et devient le pouilleux. 40 secondes plus tard, c’est au tour du candidat chauve, ce qui déclenche l’hilarité. Alain se reprend et répond correctement deux fois de suite. À la quatrième minute, il y a 2000 euros de plus et un autre candidat est éliminé. Au troisième tour, les questions se corsent un peu et le « pouilleux‭ » se déplace plus rapidement. Une autre femme est éliminée mais plus que 600 euros d’empochés. Au quatrième tour, ce sera 1800 euros et encore une femme est éliminée.

Au cinquième tour, les questions sont difficiles mais Alain remarque que celles de la dernière femme sont plus simples. Et lorsque elle devient pouilleuse, les questions se corsent vraiment pour les candidats suivants. Il comprend alors qu’il sera dur de gagner car manifestement elle est avantagée par la production. Des neufs gagnants précédents, il n’y a que deux femmes. Le challenge est plus dur, mais il relève le défi.

Au sixième tour, il joue un gain à trois minutes, empochant ainsi pour l’équipe 1600 euros. Un candidat se trompe. C’est lui le pouilleux. À la fin des quatre minutes, Alain joue son va-tout et fait valoir son droit de préemption. Il fait virer la candidate. Stupeur de Marie Rose, qui lui fait bien répéter son choix et insiste lourdement comme quoi cette candidate ne se trompe pas beaucoup, rapporte de l’argent, le traite de macho, le fait huer par la salle.

Rien y fait. Jasmine elle-même semble ne pas comprendre et lui fait une moue de trois kilomètres de long. Alain n’en démord pas. La pause dure un quart d’heure cette fois, en l’absence de Marie Rose. Les autres candidats ont compris et sentent qu’ils ont maintenant leur chance. Au tour suivant, le chauve pour se faire bien voir élimine Alain, bien qu’il ne soit pas le pouilleux et puisse rapporter pas mal pour la suite.

— Juste retour des choses. Vous êtes le plus pouilleux des pouilleux d’aujourd’hui. Quittez la classe sur le champ !‭ conclut Marie Rose.

Alain s’en moque. Il le dit à la caméra « À me chercher des poux, on a juste prouvé que j’avais vu juste‭ ». Un quart d’heure plus tard, le chauve empoche 10.800 euros et exulte.

Jasmine rejoint Alain et lui jette un méchant regard. Alain lui glisse en silence que le jeu lui est apparu truqué, donc qu’il en a changé les règles. Jasmine ne semble pas convaincue. Mais quand on leur interdit de rejoindre les autres au pot de fin d’émission, elle commence à le croire. À la sortie du studio, deux vigiles attendent Alain. Le lieu est désert. Leur attitude est clairement menaçante. Le premier fait comprendre à Jasmine de s’éloigner.

Mal lui en prend. Tandis que Alain se prend déjà quelques mauvais coups, Jasmine massacre son adversaire. Coup de boule rotatif à variation de vitesse, coup de coude dans les côtes, coup de genou bien (mal) placé, puis paf le nez. Son adversaire s’effondre et après deux trois coups de pied dans le bide, elle lui saute carrément dessus quand elle voit Alain en triste situation. Le second sbire a encore moins de chance que le premier.

Cette fois, ce n’est plus du défoulement, c’est de la colère. Au lieu de frapper, elle lui accroche le poignet, le fait pivoter, puis brise le dit poignet. Puis, sans lâcher sa prise, elle lui écrase le pied, et explose la cheville. Quand elle le lâche, il la regarde d’un air méchant en se tenant le poignet et sur un pied. Elle prend alors son élan, lui envoie son pied dans la figure et lorsque elle le repose, le bouscule en arrière. Il tombe lourdement sur ses fesses. Elle lui pose le pied sur l’entrejambe et appuie de tout son poids. Il en a les yeux qui se révulsent. Pensant qu’il s’agit d’Alain pour l’origine des cris, les autres vigiles rigolent derrière la porte au lieu d’intervenir. Jasmine achève l’abruti d’une griffure en travers du visage, à défaut de lui crever l’œil, et décide de lui refaire le même nez qu’à son collègue.

Puis, elle va aider Alain à se relever. Il n’est pas beau à voir. Elle l’embrasse sur le front, car il a la bouche en sang.

— Rentrons, tu vas voir, je suis une très bonne infirmière.‭

Chapitre suivant : Interrogatoires

Couverture
Couverture de "Guerre contre les Majors V 1.9913"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : 3 coeurs sur 5
Intéressant : 1 lecteur
Forme : 3 plumes sur 5
Correcte : 1 lecteur
Table des matières
  1. Préface de Jack Minier
  2. Présentation par l’auteur (mars 2013)
  3. D. Day Two
  4. Veille d’élection
  5. Un enlisement perceptible
  6. Fuite à Varennes
  7. L’Appel du petit Kaporal
  8. La Net Révolution
  9. La cache aux serveurs
  10. La Campagne de France
  11. Franck
  12. Manifestation tragique
  13. Une défaite sans combat
  14. Contre-Attaque
  15. Brian
  16. Chantage en chanson ou ratage en rançon ?
  17. Véra S.
  18. Nuit d’amour
  19. L’homme de l’ombre
  20. Le Site Assassiné (Elsa et Christian)
  21. Fusions chaudes
  22. 14 juillet en berne
  23. Expulsion
  24. Fils de héros
  25. Prise du Net pouvoir
  26. Épuration idéologique
  27. Supra Net
  28. Enrôlé
  29. Derrière les barreaux
  30. Alain
  31. Puces motos à Niort
  32. Bienvenue Major DAD
  33. Camps de redressement
  34. Les DRM passent dans les mœurs
  35. Honneur et décadence
  36. Manifestations
  37. Dure journée
  38. Triste conjoncture
  39. Captivante captivactivité
  40. Die Hard 2
  41. Un scénario pour l’été 2007
  42. Avis de tempête
  43. La voiture qu’il nous faut
  44. Installation
  45. Le mariage d’Elsa et Christian
  46. Jasmine
  47. Souriez, vous êtes filmés
  48. Die Hard 3
  49. Night hard too
  50. Rafle au réveil
  51. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule
  52. Escapade
  53. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ D’est en Ouest
  54. Incarcérations
  55. Palpitations
  56. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Bombannes
  57. Le Pouilleux
  58. Interrogatoires
  59. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Promenade au bord du lac
  60. Contre espionnage
  61. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Tourisme
  62. La plus belle des prisons ?
  63. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Commando malgré lui
  64. Cœurs froids banlieues chaudes
  65. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ retour précipité
  66. Les horreurs de la guerre
  67. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Dernier jour de plage
  68. Au bout du monde
  69. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Odyssée Épilogue
  70. Un nouveau départ
  71. La Boite de Nuit‭ :‭ Acte 1
  72. Sombres prémices
  73. La Boite de Nuit‭ :‭ acte 2
  74. Pour toujours
  75. Musique de guerre
  76. Postface
  77. Les Bonus
Que pensez vous de cette oeuvre ?