Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Guerre contre les Majors V 1.9913

Par Fredleborgne

Œuvre publiée sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3)

Date de publication sur Atramenta : 25 février 2013 à 21h02

Dernière modification : 7 avril 2013 à 20h23

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule

14/04/2006, 17:39

Avertissement avant lecture

Le choix du Médoc permet de ne pas toucher à des susceptibilités régionales autres qui ont été tentées par des « autonomies‭ ». En plus, c’est une région où j’y ai quelques racines. Malgré tout, je n’épargne pas le chauvinisme, ni la chasse et la « beauf attitude » qui sont des qualités trop répandues à mon goût, mais dont le Médoc, rural, ‭‭‭n’a pas l’apanage pour autant.

J’espère aussi contribuer au tourisme de cette région magnifique, qui n’a pas le caractère starifié de la côte d’azur mais qui est une superbe destination familiale. (Euh, oui, je disais, le chauvinisme, c’est pas bien…)

4 Juin 2015.

Un an déjà. Triste anniversaire pour dimanche. La présence américaine a été bien gérée pour éviter des bains de sang et la fin de la Net république. La clandestinité du système politique et décisionnel lui permet même d’évoluer dans le cœur des Français.

Les sondages quotidiens sur le Net sont éloquents. La population s’est habituée à l’occupant sans pour autant oublier la menace qu’il représente. Elle congratule cette gouvernance qui permet à chacun de vivre normalement malgré l’occupation. Le chômage n’existe pas, le travail à la carte permet à chacun de vivre, selon ses ambitions et ses goûts, même si l’espoir de devenir très riche et de se la couler douce est inexistant dans un tel système.

Les théories épicuriennes gagnent l’ensemble de la population avec leur valeur première‭ :‭ savoir apprécier les plaisirs simples. Le moral est donc bon, en général.

Mais pour l’homme à la sucette, entièrement dévoué à sa mission de l’ombre, le stress guette. Les troupes américaines d’occupation se relâchent. Le haut commandement du renseignement s’arrache les cheveux, mais leur détermination à détruire le système d’informations supra-net est toujours aussi forte. Des informaticiens pris au hasard dans la population française sont tous les jours inquiétés. Ils espèrent que l’un d’entre eux craque et livre des informations vitales. Leurs groupes de combat s’invitent de plus en plus souvent dans les bâtiments pour « saisir‭ » des ordinateurs. Des véhicules patrouillent en espérant espionner des flux d’informations anormaux (quantité, contenu). Il a fallu équiper en catastrophe tous les écrans plats d’un film plastique anti-rayonnements afin de contrer un certain matériel d’observation, de ceux qui permettent de voir dans la fourgonnette du coin de la rue, ce qu’il y avait sur l’écran de l’opérateur piraté entre quatre murs sécurisants, mais non sécurisés.

Son équipe rapprochée est au top. Les diverses équipes du service aussi. Son adjoint lui a insidieusement fait comprendre que des vacances pour lui feraient du bien aussi aux autres. Il a quand même fallu l’intervention de son supérieur, qui l’a invité dans un resto tranquille pour lui souhaiter un bon séjour à Montalivet.

Pourquoi Montalivet ? « Vous serez au camp de naturistes. Impossible de trimbaler un portable, une arme, un stylo… pensez à faire vider votre dent creuse de son cyanure avant de partir…‭ »

La plaisanterie passée, et le mois de Juin étant peu favorable malgré tout à la mise à nu complète, il est tout de même envoyé dans un bungalow de la Base Départementale de Sport et Loisirs de Bombannes. Il y a la mer, le lac d’Hourtin, les dunes, un petit village sympathique (Carcans) et touts les installations pour faire du sport ou se distraire.

Bordeaux n’est qu’à quarante kilomètres. On pourra lui envoyer un hélico si besoin est.

En début de saison estivale, plutôt calme il va vraiment pouvoir se reposer.

8 juin 2015

— Bonjour Lieutenant, comment ça va ?

— Bien major. Je vous remercie.

— Je vous ai fait venir à Paris pour vous confier une mission importante.

— …

— Une personne que je pense avoir déjà croisée serait en vacances dans un lieu… disons sensible. Nous ne savons pas ce qu’il sait. Par contre, après quelques recherches sur son compte, nous trouvons moins de renseignements que pour une personne normale, et beaucoup de données constatées fausses.

— …

— Cette personne semble avoir les activités normales d’un vacancier. Nous ne disposons pas d’agent féminin assez française d’apparence pour le séduire, et donc le surveiller au plus près.

Nous avons donc pensé à vous.

— Dans quelle mesure Major ?

— Dans votre état, vous ne pouvez inspirer la méfiance. De plus, si vous partez en vacances avec votre am.. ami français, ce sera plus facile encore et très crédible. Vu le peu de monde sur place, il vous sera facile de sympathiser avec lui, et donc de l’avoir à l’œil.

— Vous m’offrez donc de partir en vacances ?

— Exactement. Mais soyez extrêmement vigilante. Vous ne devez pas griller votre couverture. Votre petit ami si utile ne doit se douter de rien. C’est la première fois que vous allez vivre ensemble 24 sur 24. Il ne doit rien savoir de votre emploi.

— Il pense que je suis en contact avec leurs collectivités locales pour des problèmes d’intendance…

— Très bien. Cette mission devrait pour vous ne vous concerner que pour l’observation. Nous avons des agents là-bas. Il ne vaut mieux pas qu’ils s’approchent. Mais ils peuvent vous aider dans les cinq minutes. Pour les détails, vous trouverez tout dans le dossier

— Merci Major.

— À propos Véra ? Vous permettez que je vous appelle Véra ? Votre père est-il au courant ?

— Non, Major. Je crois qu’il ne le supporterait pas. Et je serai contrainte de rentrer au plus vite.

— Vous en êtes à moins de quinze semaines. En suisse, vous pourriez…

— Pas question Major. Je sais que mon père n’approuverait ni le gendre, ni l’enfant, mais il est aussi anti-avortement. Et je n’ai pas été violée. Il m’a juste caché l’incident sur le moment et je n’ai pas pu faire le nécessaire le lendemain. Mais je ne lui en veux pas…

— Je souhaite que vous ne le regrettiez pas Véra. Bonne chance.

— Merci Major. Et si je peux vous aider à coincer votre français, ce sera avec plaisir.‭

Même jour, une heure plus tard, chez Franck

— Désolé de t’interrompre durant les infos, mon garçon, mais il y a du nouveau.

— Pas de problème Chef.

— Ta dulcinée va te proposer un petit voyage dans le Médoc. Deux semaines environ.

— Que va-t-on y faire ?

— Officiellement, des vacances. Mais en fait, elle veut surveiller quelqu’un.

— Qui est-ce ?

— Quelqu’un d’important, en vraies vacances. Et pas de chance, il a fallu qu’on l’envoie se reposer au mauvais endroit.

— Pourquoi n’irait-il pas ailleurs ?

— Parce qu’il est repéré à cause de quelque chose qu’on ne sait pas ce que c’est, et qu’on voudrait bien savoir.

— Il est au courant de ses ennuis ?

— Aucunement. Primo, en aucun cas il ne faut qu’il change sa façon d’être. Les autres pourront ainsi croire qu’ils se sont trompés. Et secundo, il est en vacances. Son adjoint a bien insisté pour suivre cette affaire à sa place.

— Les risques ?

— Cela dépend de la taille de la poudrière. Mais mon garçon, ne t’inquiète pas pour ta Véra. Elle est de leur côté. Et toi, ils te prennent pour le dernier des péquenots, sauf ta bien-aimée qui est bien accrochée.

— On sait comment ils visent. Et puis, pour faire plaisir au père…

— Ne sois pas si pessimiste. Le problème, c’est que tu ne peux pas emporter d’armes. Mais tu auras des ange-gardiens qui vous surveilleront, de loin, lui, elle, et toi.

— A priori, il n’y aura jamais eu autant de monde en « morte‭ » saison à se promener dans les bois.

— Sois prudent quand même. Les chasseurs de tourterelles du Médoc sont réputés pour leur viandartise. Là-bas, seulement une ferme sur dix est connectée au Net. Ils votent encore avec des urnes et il y a un parti indépendantiste Chasse Pêche et Partition. Ils prônent un Médoc Libre avec le droit de chasser en toutes saisons, d’avoir son 4x4 personnel et autres débilités de ce genre. Leur capitale déclarée est Lesparre, ancienne sous-préfecture, avec sa « Tour de l’Honneur‭ ». Depuis cinq ans, malgré le calme apparent, parce que le Net Conseil préfère laisser le temps faire son ouvrage, ils vivent à l’ancienne parce qu’ils n’ont pas voulu participer à la « Mutation‭ ». Ils ont récupéré les terres qu’ils avaient vendues à la World Company et tirent des bénéfices de leurs quelques grands crus à l’étranger.

— Pourquoi le « ponte‭ » passe ses vacances là-bas ?

— Il était du coin… il y a longtemps. Et même s’il les appelle parfois « les médocons‭ », il semble y passer de bonnes vacances… jusqu’à maintenant.‭

Au même instant, l’homme à la sucette venait de remonter sur la dune. Du haut de celle-ci, il contempla la plage, déserte à perte de vue. La marée était basse et les nombreuses baïnes, plus foncées étaient bien visibles. Sur leurs côtés, les vagues s’étalaient en longs pétales aux franges d’écume. L’air était empli des vibrations de l’océan et il était un peu ivre encore de sa pureté. L’Amérique était droit devant, cinq ou six mille kilomètres plus loin. Un blockhaus ensablé au trois-quarts, tout aussi inutile que soixante ans auparavant, accomplissait lentement son long périple vers le fond de l’océan. Il tourna les talons et au bout de quelques pas, il sentit la forte odeur de la résine des pins maritimes. Il emprunta un sentier, qui le conduisit à la piste cyclable. Quand il reprit son vélo, il entendit une branche craquer mais n’y porta aucune attention. Il ne remarqua pas non plus l’éclat indiscret d’un des deux vélos, dissimulés trente mètres plus loin, derrière lui, qu’un des deux hommes qui le suivaient venait de sortir de derrière les fourrés de bruyère et de genêts.

Chapitre suivant : Escapade

Couverture
Couverture de "Guerre contre les Majors V 1.9913"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : 3 coeurs sur 5
Intéressant : 1 lecteur
Forme : 3 plumes sur 5
Correcte : 1 lecteur
Table des matières
  1. Préface de Jack Minier
  2. Présentation par l’auteur (mars 2013)
  3. D. Day Two
  4. Veille d’élection
  5. Un enlisement perceptible
  6. Fuite à Varennes
  7. L’Appel du petit Kaporal
  8. La Net Révolution
  9. La cache aux serveurs
  10. La Campagne de France
  11. Franck
  12. Manifestation tragique
  13. Une défaite sans combat
  14. Contre-Attaque
  15. Brian
  16. Chantage en chanson ou ratage en rançon ?
  17. Véra S.
  18. Nuit d’amour
  19. L’homme de l’ombre
  20. Le Site Assassiné (Elsa et Christian)
  21. Fusions chaudes
  22. 14 juillet en berne
  23. Expulsion
  24. Fils de héros
  25. Prise du Net pouvoir
  26. Épuration idéologique
  27. Supra Net
  28. Enrôlé
  29. Derrière les barreaux
  30. Alain
  31. Puces motos à Niort
  32. Bienvenue Major DAD
  33. Camps de redressement
  34. Les DRM passent dans les mœurs
  35. Honneur et décadence
  36. Manifestations
  37. Dure journée
  38. Triste conjoncture
  39. Captivante captivactivité
  40. Die Hard 2
  41. Un scénario pour l’été 2007
  42. Avis de tempête
  43. La voiture qu’il nous faut
  44. Installation
  45. Le mariage d’Elsa et Christian
  46. Jasmine
  47. Souriez, vous êtes filmés
  48. Die Hard 3
  49. Night hard too
  50. Rafle au réveil
  51. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule
  52. Escapade
  53. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ D’est en Ouest
  54. Incarcérations
  55. Palpitations
  56. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Bombannes
  57. Le Pouilleux
  58. Interrogatoires
  59. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Promenade au bord du lac
  60. Contre espionnage
  61. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Tourisme
  62. La plus belle des prisons ?
  63. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Commando malgré lui
  64. Cœurs froids banlieues chaudes
  65. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ retour précipité
  66. Les horreurs de la guerre
  67. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Dernier jour de plage
  68. Au bout du monde
  69. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Odyssée Épilogue
  70. Un nouveau départ
  71. La Boite de Nuit‭ :‭ Acte 1
  72. Sombres prémices
  73. La Boite de Nuit‭ :‭ acte 2
  74. Pour toujours
  75. Musique de guerre
  76. Postface
  77. Les Bonus
Que pensez vous de cette oeuvre ?