Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Guerre contre les Majors V 1.9913

Par Fredleborgne

Œuvre publiée sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3)

Date de publication sur Atramenta : 25 février 2013 à 21h02

Dernière modification : 7 avril 2013 à 20h23

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Die Hard 2

28/03/2006, 19:35

Jamais Véra n’aurait pensé qu’une journée de travail puisse être aussi longue. Après le repas pris en commun par les participants à la table ronde du matin, le major DAD l’avait un peu sermonnée. Elle savait bien que si son père avait été un simple ouvrier, elle en aurait encore les oreilles endolories. Il avait substitué à « stupide‭ » et « insolence‭ » les termes de « peu probable‭ » et « attitude équivoque‭ », mais le message lui était parvenu dans toute sa clarté.

Elle regrettait à ce moment d’avoir voulu servir son pays dans l’armée comme son père l’aurait souhaité s’il avait eu un fils. Pour sa fille, il avait d’autres desseins, qu’elle ne partageait pas. Mais elle sentait bien que le bât qui blesse chez les militaires, c’est la rigidité des idées appuyée sur une « expérience‭ » proportionnelle au temps de service.

Pourtant, cette guerre était nouvelle. Les américains croyaient la mener seuls. C’était le contraire. Les français avaient développé un nouveau mode de société. Elle ne parvenait pas à en deviner les contours, mais le résultat était là. L’armée ennemie était superbement ignorée. Le gouvernement mis en place n’avait aucun pouvoir. Les hauts fonctionnaires nommés par ce gouvernement se retranchaient dans leur bureau et la population semblait heureuse.

Très vite, ses pensées se tournèrent vers Franck. Quelle était sa place dans ce jeu ? Était-il sincère ? Le garçon lui avait semblé prévenant et gauche pour la séduire, mais lorsqu’il avait fallu assumer côté lit, elle avait pu sentir une force intérieure peu commune. Non pas qu’il n’ait pas su se montrer attentionné et précautionneux envers elle, mais c’était l’impression qui lui en restait aussi après.

Enfin, ses baisers lui semblaient posséder toute la chaleur d’une passion nouvelle et intense. Leur dernière étreinte avant de se quitter avait été tendre et mélancolique. Ils s’étaient promis de recommencer et il lui avait demandé son numéro de portable pour reprendre rendez-vous.

Elle pensa qu’elle avait désactivé sonnerie et vibreur. Elle consulta sa messagerie. Il était 17 h. Il n’avait pas appelé.

Franck se réveillait doucement. Son studio était en désordre, ses fringues éparpillées, les restes de son grignotage de midi au pied de son lit. Il lui fallait suivre sa demi-heure d’infos. Il passa un tee-shirt et se planta devant sa bécane. Il tapa son numéro de compte, son mot de passe, et consulta les différents articles. Il répondit ensuite aux questions citoyennes, aux sondages et référendums journaliers puis consulta sa boîte aux lettres. Bernard lui souhaitait une bonne soirée, avec un smiley égrillard.

Il chercha alors le bout de papier sur lequel il avait noté le numéro de Véra, ce qui acheva l’impression de désordre dans la pièce. Mais que foutait-il posé sur le micro-onde à la merci du moindre courant d’air qui l’aurait projeté derrière le meuble de cuisine ?

Il le consigna d’abord dans la mémoire de son nouveau gadget et le regretta aussitôt. Celui-ci était en contact permanent avec « la base‭ ». Il venait déjà de leur livrer ce à quoi il tenait le plus au monde aujourd’hui.

Puis il pensa qu’il aurait mieux fait de leur demander de consulter la fiche de Véra pour avoir son numéro au lieu de mettre son studio sans dessus-dessous pour le retrouver.

Il appela. Il était 18 h 15. Véra décrocha à la deuxième sonnerie.

— Hello darling‭, tenta-t-il.

— Bonjour mon cher‭, répliqua-t-elle.

Il sentit une bouffée de chaleur soudaine, bonheur intense, surprise et gêne car il prit conscience qu’une troisième personne au moins écoutait.

— Vé Véra ? ‭bredouilla-t-il.

— Herself for you‭, gazouilla-t-elle.

Silence. Tous deux se sentaient ridicules. Ils prenaient conscience que l’autre avait pris une place importante dans leur vie. Mais chacun voulait refuser cet état de fait. « Je n’ai pas le droit‭ » pensait l’un. « Je suis stupide‭ » pensait l’autre.

— Qu ‘est ce que.. que tu fais ce soir ?‭ lâcha Franck.

— I’m tired‭, gémit Véra.

« Ça c’est sûr‭ » pensa Franck avant de traduire correctement in petto.

— Like me‭, mentit-il bon prince.

Ils échangèrent alors quelques banalités, chacun imaginant l’autre. Franck était assez proche de la réalité, Véra ne s’étant pas encore totalement habillée après la douche qu’elle avait prise pour se réveiller. Elle se tortillait sur le lit ou s’étendait langoureusement en écoutant sa voix et quelques trémolos dans ses soupirs alanguis provoquaient de brutales montées de tension via le tympan et le cervelet chez Franck.

Ils se quittèrent sur un smack-smack de bon augure.

Franck regarda son studio. Il préférait sortir plutôt que ranger. Il se sentait à l’étroit.

Véra regrettait déjà d’avoir décliné l’invitation.

Couverture
Couverture de "Guerre contre les Majors V 1.9913"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : 3 coeurs sur 5
Intéressant : 1 lecteur
Forme : 3 plumes sur 5
Correcte : 1 lecteur
Table des matières
  1. Préface de Jack Minier
  2. Présentation par l’auteur (mars 2013)
  3. D. Day Two
  4. Veille d’élection
  5. Un enlisement perceptible
  6. Fuite à Varennes
  7. L’Appel du petit Kaporal
  8. La Net Révolution
  9. La cache aux serveurs
  10. La Campagne de France
  11. Franck
  12. Manifestation tragique
  13. Une défaite sans combat
  14. Contre-Attaque
  15. Brian
  16. Chantage en chanson ou ratage en rançon ?
  17. Véra S.
  18. Nuit d’amour
  19. L’homme de l’ombre
  20. Le Site Assassiné (Elsa et Christian)
  21. Fusions chaudes
  22. 14 juillet en berne
  23. Expulsion
  24. Fils de héros
  25. Prise du Net pouvoir
  26. Épuration idéologique
  27. Supra Net
  28. Enrôlé
  29. Derrière les barreaux
  30. Alain
  31. Puces motos à Niort
  32. Bienvenue Major DAD
  33. Camps de redressement
  34. Les DRM passent dans les mœurs
  35. Honneur et décadence
  36. Manifestations
  37. Dure journée
  38. Triste conjoncture
  39. Captivante captivactivité
  40. Die Hard 2
  41. Un scénario pour l’été 2007
  42. Avis de tempête
  43. La voiture qu’il nous faut
  44. Installation
  45. Le mariage d’Elsa et Christian
  46. Jasmine
  47. Souriez, vous êtes filmés
  48. Die Hard 3
  49. Night hard too
  50. Rafle au réveil
  51. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule
  52. Escapade
  53. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ D’est en Ouest
  54. Incarcérations
  55. Palpitations
  56. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Bombannes
  57. Le Pouilleux
  58. Interrogatoires
  59. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Promenade au bord du lac
  60. Contre espionnage
  61. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Tourisme
  62. La plus belle des prisons ?
  63. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Commando malgré lui
  64. Cœurs froids banlieues chaudes
  65. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ retour précipité
  66. Les horreurs de la guerre
  67. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Dernier jour de plage
  68. Au bout du monde
  69. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Odyssée Épilogue
  70. Un nouveau départ
  71. La Boite de Nuit‭ :‭ Acte 1
  72. Sombres prémices
  73. La Boite de Nuit‭ :‭ acte 2
  74. Pour toujours
  75. Musique de guerre
  76. Postface
  77. Les Bonus
Que pensez vous de cette oeuvre ?