Atramenta

Retour à l'accueil Atramenta

Guerre contre les Majors V 1.9913

Par Fredleborgne

Œuvre publiée sous licence Licence Art Libre (LAL 1.3)

Date de publication sur Atramenta : 25 février 2013 à 21h02

Dernière modification : 7 avril 2013 à 20h23

Vous êtes en mode "plein écran". Lire en mode normal (façon ereader)

Le Site Assassiné (Elsa et Christian)

02/03/2006, 23:13

1 juin 2006

Elsa n’a que 20 ans. C’est un petit bout de chou adorable. À croquer. Elle est musicienne classique, sans emploi. Son instrument, c’est l’accordéon : un orchestre à lui tout seul. Mais un peu trop associé au bal musette. C’est pour cela qu’elle est un peu oubliée. Et pourtant, sa chambre porte les stigmates de son talent. Les étagères sont pleines de prix remportés depuis sa tendre enfance.

Elsa a une autre passion. (Malheureusement pas moi). L’informatique, et le Net en particulier. Elle s’y était mise pour apprendre à mixer les films de famille avec sa musique.

Cela fait depuis le 22 décembre qu’elle suit le feuilleton des lois « DADvSI‭ ». Et elle est outrée. Outrée par l’outrecuidance des nantis dans le milieu musical. Outrée par les auditions parfois traumatisantes car elle doit subir parfois des réflexions à la limite du harcèlement sexuel. Enfin, en se promenant sur les sites, elle a appris le contenu liberticide des à-côtés de la « protection‭ » des artistes‭ :‭ délimitation des territoires-marchés des grandes majors, étouffement de tout nouveau venu éventuel, main basse sur le net, presser le consommateur au maximum… Elle a vu de jeunes musiciens galérer comme elle, à cause des vieux en place, à cause de la crise qui limite les subventions pour les spectacles populaires (il faut bien que plus malheureux mange aussi), mais surtout parce que le système des coquins copains, ne laisse que peu de place pour les autres (excepté si ceux-ci ont un très fort potentiel qui peut être exploité à leur profit).

L’accordéon est donc un « parent pauvre‭ » mais elle s’en moque. Heureusement, ses parents gagnent bien leur vie et sont très fiers d’elle. Elle poursuit donc pour l’instant dans la voie musicale.

Aujourd’hui, c’est un grand jour. Son petit ami, Christian, avec quelques bons camarades de son école, ouvre son site internet, avec forum, contre les lois DADvSI encore en suspend.

Le site annonce d’ailleurs fortement la couleur‭ :‭www-podzobi-org

La devise est‭ :‭ « Ils veulent notre pognon. Ils n’auront que des gnons‭ »

Sur la page d’accueil, sa photo, comme animatrice modératrice. Ses yeux verts feraient damner un saint à eux deux. Mais son sourire, son petit nez retroussé, sa mèche rouge dans ses cheveux d’ébène coupés mi-court, ses petits sourcils rieurs, ses dents parfaites n’encouragent guère à la modération. Christian n’était pas trop d’accord pour cette photo, mais c’est vrai qu’en avatar, elle donne bien et n’importe quel internaute sera motivé pour lui répondre, sera ravi de recevoir un message de sa part.

Il faut innover, et les fora existants sont nombreux.

Christian et ses copains font « inviter‭ » quelques forumeurs, alors que dans le garage de Claude (le PC de podzobi-org est dans la pièce du fond en sous-sol) règne une joyeuse effervescence. Tout à l’heure, ce sera la fête. Après un peu de bousculade à l’inscription, les premiers sujets de lecture commencent à être commentés et les premiers dialogues se nouent déjà avec la bande de copains en admin.

Quelques réflexions plus ou moins déplacées fusent sur la nana de la page d’accueil. Christian modère « à la hache‭ ». Elsa met les choses au point sur un topic spécifique et rapidement, il n’y a plus de quiproquos, d’autant plus qu’elle participe avec pertinence aux débats.

Quelques pointures passent faire un tour et se réserver le pseudo‭ :‭ Paflechien, Tifétondu, Kidikoa, copyrail, Honnicroah, Ptroll…D’autres viennent et promettent de mettre un lien sur d’autres sites, leur blog…

Les pizzas arrivent et les admins laissent les nouveaux membres s’amuser entre eux. Claude peste. Un intrus commence à semer sa daube. Des liens pourris. Il l’éjecte, après avoir récupéré son adresse IP. La réaction ne se fait pas attendre. Cette fois, l’attaque à lieu sur tous les sujets. Grossièretés, propos moralement répréhensibles, incitations diverses. Claude collecte le maximum de données pour virer les responsables. La liste est assez longue. Cela fait un petit moment qu’ils s’inscrivaient. Claude est obligé de bloquer les inscriptions. Puis quand les cafards envahissent les écrans des internautes, il doit tout couper pour nettoyer.

C’est rageant. Il va falloir une heure pour tout vérifier, et encore. Des liens au nom anodins renvoient sur des pages monstrueusement choquantes et barbares.

Mais il y a eu jusqu’à deux-cents connexions en simultané. Pour un premier essai, c’est une belle consolation. Néanmoins, Claude décide de permettre le maximum à cinquante seulement, pour pouvoir éviter une nouvelle attaque. Il est tard. Il envoie un message à tous les membres inscrits pour présenter des excuses et bloque un certain proxy, semble-t-il source de nombreux maux. Claude a une liste. « Mon oncle travaille pour la préfecture de police, sur le Net contre les trafics de contrefaçon. Il pourra peut-être retrouver ces salopards.‭ »

En partant de chez Claude au bras de Christian, Elsa aperçoit ce père si cool avec son fils pour lui offrir tout ce matériel, discutant avec son oncle, un personnage à l’air peu commode avec ses cheveux courts et une sucette à la bouche. Elle envoie un grand signe de la main en guise de « Au revoir‭ » et monte dans la 205.

Claude et son père périrent dans l’incendie de leur maison cette nuit- là.

Chapitre suivant : Fusions chaudes

Couverture
Couverture de "Guerre contre les Majors V 1.9913"
Etat
Cette oeuvre est complète, mais a besoin de relecteurs.
L'auteur vous invite à lui signaler les éventuelles fautes ou passages à retravailler.
Mode d'affichage
L'avis des lecteurs
  • 2 aiment
Fond : 3 coeurs sur 5
Intéressant : 1 lecteur
Forme : 3 plumes sur 5
Correcte : 1 lecteur
Table des matières
  1. Préface de Jack Minier
  2. Présentation par l’auteur (mars 2013)
  3. D. Day Two
  4. Veille d’élection
  5. Un enlisement perceptible
  6. Fuite à Varennes
  7. L’Appel du petit Kaporal
  8. La Net Révolution
  9. La cache aux serveurs
  10. La Campagne de France
  11. Franck
  12. Manifestation tragique
  13. Une défaite sans combat
  14. Contre-Attaque
  15. Brian
  16. Chantage en chanson ou ratage en rançon ?
  17. Véra S.
  18. Nuit d’amour
  19. L’homme de l’ombre
  20. Le Site Assassiné (Elsa et Christian)
  21. Fusions chaudes
  22. 14 juillet en berne
  23. Expulsion
  24. Fils de héros
  25. Prise du Net pouvoir
  26. Épuration idéologique
  27. Supra Net
  28. Enrôlé
  29. Derrière les barreaux
  30. Alain
  31. Puces motos à Niort
  32. Bienvenue Major DAD
  33. Camps de redressement
  34. Les DRM passent dans les mœurs
  35. Honneur et décadence
  36. Manifestations
  37. Dure journée
  38. Triste conjoncture
  39. Captivante captivactivité
  40. Die Hard 2
  41. Un scénario pour l’été 2007
  42. Avis de tempête
  43. La voiture qu’il nous faut
  44. Installation
  45. Le mariage d’Elsa et Christian
  46. Jasmine
  47. Souriez, vous êtes filmés
  48. Die Hard 3
  49. Night hard too
  50. Rafle au réveil
  51. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Préambule
  52. Escapade
  53. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ D’est en Ouest
  54. Incarcérations
  55. Palpitations
  56. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Bombannes
  57. Le Pouilleux
  58. Interrogatoires
  59. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Promenade au bord du lac
  60. Contre espionnage
  61. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Tourisme
  62. La plus belle des prisons ?
  63. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Commando malgré lui
  64. Cœurs froids banlieues chaudes
  65. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ retour précipité
  66. Les horreurs de la guerre
  67. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Dernier jour de plage
  68. Au bout du monde
  69. Du rififi dans le Médoc‭ :‭ Odyssée Épilogue
  70. Un nouveau départ
  71. La Boite de Nuit‭ :‭ Acte 1
  72. Sombres prémices
  73. La Boite de Nuit‭ :‭ acte 2
  74. Pour toujours
  75. Musique de guerre
  76. Postface
  77. Les Bonus
Que pensez vous de cette oeuvre ?